La Sadhana

Bienfaits

La Sadhana 

«  Dès le moment où l’on s’engage pleinement, la providence se met également en marche. Pour nous aider, se mettent en oeuvre toutes sortes de choses qui sinon n’auraient jamais lieu » Goethe

Le travail principal vers la libération s’appel « Sadhana ». La sadhana est la base, le fondement de tout effort spirituel. Elle peut durer entre 15 min et 2h30.

Elle peut se faire seul(e) ou en groupe, elle se pratique à la naissance du jour, un moment où tout est neutre, calme et où l’inclinaison entre le soleil et la terre est un portail favorable à l’éveil. Les énergies sont très particulières dans le nectar du petit matin.

Avant de commencer la journée, accorder le système nerveux et s’harmonisez avec le soi le plus élevé redonne la magie à la vie.

Pour faire l’expérience de la libération, nous devons étendre notre conscience au-delà des limites de notre conscience individuelle. Ce n’est qu’alors que nous pourrons nous fondre dans l’immensité du soi universel, qui est notre véritable identité, Sat Nam.

Cette expansion demande du courage et des efforts constants. Cela demande du travail, de l’engagement.

L’engagement est la première marche vers le bonheur, il permet d’avancer en donnant le sentiment d’être là, présent(e), dans la relation, aux autres, à la vie, à la nature, à soi.

S’engager à travers la discipline permet de se couler dans le flux de la vie sans être submergé par elle. S’engager permet de contacter ses valeurs. L’engagement permet aussi de construire son caractère.

La pratique est l’outil avec lequel on va venir, se lisser, s’aiguiser, se sculpter, cela peut-être, inconfortable, irritant voir frustrant parfois.

La Sadhana tôt le matin procure de la joie, mais c’est aussi un processus de nettoyage. Les déchets accumulés au cours de nombreuses vies sont agités et peuvent remonter à la surface. L’important est de continuer à chanter les mantras. Nous nous nettoyons et, nous débarrassons de la négativité qui a recouvert notre lumière divine.

Il faut savoir, que les vibrations négatives forment des blocs de négativité. Ces blocs s’empilent pour former des murs de négativité, qui nous séparent de l’expérience du divin en nous.

C’est ce sentiment de séparation qui nous rend malheureux. En continuant à chanter, on remplace les vibrations négatives par des positives, et les murs s’effondrent. Si nous ne nettoyons pas régulièrement le subconscient, la négativité continue de s’accumuler, et nous sommes envahies par des compulsions irrationnelles du subconscient.

Avec l’exercice de yoga kundalini, nous travaillons sur le corps physique.
Avec le mantra, nous nettoyons la conscience, pour rafraîchir l’esprit et intégrez toutes les parties de notre être.

En conclusion, c’est une pratique d’auto-guérison et de nettoyage.

Je propose une Sadhana collective au lever du soleil tous les 2ème jeudi du mois en ligne, et parfois en présentiel à Marga (voir l’agenda sur le site).

La retraite du Maroc est une initiation à la Sadhana traditionnelle de l’ère du verseau.

Les cours en ligne à 7h30 le matin peuvent rentrer dans la définition d’une sadhana (pratique)

Je propose aussi des programmes personnalisés (Sadhana sur mesure) selon vos besoins, et votre date de naissance. Me contacter par mail info@carolinebenezet.com pour un RDV.

Autres articles

Menu